Départ 7h30 avec le lever de soleil sur les salines et plein d'oiseaux en premier plan ainsi que de beaux arbres tortueux sur le sentier qui se poursuit dans une forêt puis sur l'autre rive des salines. La suite est une longue route puis un sentier sans intérêt. Arrivé à Port Blanc, le passage marin avec l'Île aux Moines offre le spectacle des bateaux qui dans le bon sens du courant filent très vite et dans l'autre sens ultra lentement. Ensuite jusqu'à la pointe d'Arradon, le sentier est parfois large et aménagé ou sinueux et boisé ou entre deux grillages ou de hautes haies. Côté terre, c'est construit tout le long mais les maisons sont loin du sentier et très espacées, mais la grosse déception se trouve surtout côté mer ou plutôt golfe car la côte est très plate et bordée de vase uniquement. Seule la vue sur les îles offre un coup d'œil sympa. Je découvre un vieux châtaignier gigantesque de 400 ans avant de passer la très touristique mais agréable pointe d'Arradon. C'est moins bien ensuite car jusqu'à l'embouchure de Conleau, c'est à dire après pas mal de km, on longe un mur de pierres parfois très haut et le sentier bétonné passe au pied. Seule petite amélioration de temps en temps, il y a des plages de sable mais une baignade dans 50 cm d'eau. Passé l'embouchure, joli sentier sauvage le long d'un beau marécage mais très court et suivi d'une interminable route de campagne puis je retrouve le marécage et passe le 1er bac qu'il faut appeler en agitant un drapeau ce qui m'amuse beaucoup. Celui-ci mène sur la presqu'île de Séné que je veux traverser absolument aujourd’hui pour ne pas avoir à attendre l'autre bac qui démare à 9h30 demain et me donner une petite chance d'arriver chez Christian demain. Je passe donc la sauvage et agréable presqu'île sans m'arrêter malgré les quelques plages sympas et de jolies vues sur les îles du golfe, sinon ce n'est ici aussi que des bords vaseux et sur la fin un grand et beau marécage. Une fois passé, objectif bière et faire le plein d'eau mais il me faut encore faire quelques km jusqu'à St-Armel où je trouve mon bonheur et un bivouac dans un champ juste au démarage d'un joli marécage que je traverserai demain.
46 km encore très plat en 9h30 de marche

clic sur photo pour agrandir (voir mode d'emploi du blog )

DSC02183A

DSC02184A

DSC02187A

DSC02190A

DSC02192A

DSC02194A

DSC02191A

DSC02197A

DSC02198A

DSC02199A

DSC02189ADSC02188ADSC02196A