départ 7h, passé une plage j'arrive dans le petit port de Portivy où je discute un moment avec un pêcheur de homard très sympa ; il m'apprend que ceux-ci peuvent sortir d'un casier, ce qui serait même une obligation légale et qu'il faut donc les attraper avant qu'ils ne sortent !!! Je passe de la longue plage d'hier à la côte dîte sauvage et elle l'est avec une hauteur d'environ 30 mètres très découpée avec des ilots de temps en temps qui comme des forteresses protègent cette falaise. ça démarre avec la pointe de Beg en aud puis celle du Percho qui sont majestueuses. Mon copain pêcheur me fait des grands signes et se rapproche de la côte avec son bateau pour m'annoncer en criant que les casiers étaient remplis. Tant mieux car il m'a dit en le quittant que j'allais lui porter la poisse en lui souhaitant bonne pêche. Je poursuis : chaque échancrure de côte me fait découvrir un nouveau paysage ,plages ,faille énorme (dite du souffleur) ,groupements d'ilots qui remplissent une anse ,pointes qui offrent des vues plus larges, des rochers très blancs qui font de surprenants contrastes, des cairns pas ordinaires et j'en oublie , le spectacle dure pendant 15 km et se termine sur une pointe avec des rochers aux formes torturées ,d'ici on a une belle vue sur le magnifique château qui annonce la ville de Quiberon. Entre cette pointe et la ville , la falaise disparait pour laisser place à un plateau rocheux identique à celui du pays bigouden et qui produit les mêmes effets d'écume par gros temps. Je ne souhaite pas revenir par la côte est ,où il y a bien quelques belles plages mais dont la moitié est un marécage dit de Plouharnel, très vaseux donc. Je profite du bus qui fonctionne encore avant qu'il ne cède la place au train début juillet, pour rejoindre Plouharnel ,d'où je rejoins la côte via une jolie chapelle, quelques belles scultures et une fontaine qui baigne dans un écrin de fleurs. J'ai bien fait d'avoir shunté la partie est de quiberon qui ce trouve en face maintenant et qui est vraiment vaseuse ce qui est le cas aussi du sentier ou je me trouve avec en plus plein d'entreprises ostréicoles Seule chose intéressante, comme personne ne s'y promène, c'est super tranquille, dès que je le peux je coupe une des baies et j'arrive enfin après 1 h de marche au bout de cette zone sur la belle plage de St Colomban .Pique nique en habit de lumière avec en entrée des huitres extraitent directement des rochers ,à suivre encore des plages et des plages bordées d'habitations et de routes dont une à forte circulation hors gr mais qui me permet d'être à l'heure à la Trinité sur mer.Dernier bain nat sur la plage à droite avant le village puis pause bière et je prend un bus qui me conduit à Auray d'où je rentre à Rennes en TER .

30 km en 7 h de marche

 clic sur photo pour agrandir (voir mode d'emploi du blog )  

DSC02068a

DSC02069a

DSC02070a

DSC02071a

DSC02073a

 

DSC02074a

DSC02075a

DSC02076a

DSC02077a

DSC02078a

DSC02079a

DSC02081a

DSC02082a

DSC02083a

DSC02084aDSC02085a

 

DSC02086a

DSC02088a

DSC02089a

DSC02090a

 

DSC02092a

marin

surf

DSC02094a

DSC02095a

DSC02096a

DSC02097a

 

DSC02099a

DSC02098a