DSC00465DSC00466

 

DSC00467DSC00468

 

DSC00469DSC00470

 

DSC00471DSC00472

 

DSC00473DSC00475

 

thth

 

Panorama3

Départ 8h, les vaches ne l'ont pas été ni cette nuit ni ce matin. Je redescends sur le GR et m'arrête au bout de 15 min de marche. C'est trop beau cette succession d'amphithéâtres de nature verte, rousse, blanche et violette avec le bleu un peu sombre de la mer en face, impossible de ne pas prendre le temps d'admirer. Le matin est toujours un moment de grâce, le calme de la nature qui se réveille, le fait d'être seul, les couleurs qui changent au fur et à mesure que le soleil monte. Difficile de décoller mais bon il faut que j'avance. 1h30 de marche magnifique et j'arrive à St-Michel en Grève, belle église et cimetière quasiment sur la plage, belles maisons en granit et d'autres très fleuries, sympa ce village. La plage est gigantesque mais malheureusement couverte en partie d'une bonne épaisseur d'algues vertes, les premières depuis le début. Des engins sont affairés à les ramasser, 400 tonnes cette année, mais ce chiffre est en baisse tous les ans. Sur mon plan, le GR quitte la côte pour un grand détour par les terres sur des routes. Comme la marée est basse, j'arrive à passer facilement par la plage et c'est tant mieux, la côte étant très boisée. Ceci me mène directement à St-Efflam, les batteries de mon appareil photo sont à plat, dommage car il y a une très belle maison en granit et à coté une belle fontaine et une chapelle. Ça remonte ensuite un peu raide dans une forêt. Arrivé à Beg Douar, le sentier redevient magnifique comme ce matin. Le soleil étant de la partie, je m'arrête sur une belle plage visible du sentier que je décrète naturiste pour mon pique-nique et mon séchage de tente puis je repars jusqu'à Toul An Héry d'où j'ai une très belle vue sur l'embouchure du Douron très large et composée que de grandes étendues de sable. Le ciel se couvre et c'est au moment de passer le panneau indiquant que je rentre dans le Penn Ar Bed que la pluie tombe en crachin, je vous assure que c'est vrai. Passée l'Île Blanche et deux beaux manoirs avec tourelles, j'arrive juste à temps sous un abri d'accueil de camping pour m'abriter d'une pluie très forte et qui dure. La météo affichée au camping annonce de la pluie jusqu'à dimanche. Je décide donc d'arrêter ce tour de Bretagne. Problème, Morlaix est encore loin, heureusement il y a un bus pour y aller. Je profite d'une courte accalmie pour rejoindre Locquirec et j'attends l'heure au bistrot, désespéré devant ce qui ressemble à une tempête maintenant car le vent souffle en bourrasque. Tout s'enchaîne bien et j'arrive à la maison à 18h45.

25 km en 5h de marche