départ abaye

départ mont 1

chemin mpont 2

chemin mont 1

hermelles

mouton mort

DSC00106 

 

 

La semaine de rando naturiste ARNB c’est terminé hier soir avec un bilan positif, malgré un fort manque de soleil et une rando annulée. Je pars donc heureux et soulagé que tout se soit bien passé.

Ce matin chacun range ses affaires et nettoie sa chambre, ceux qui habitent dans le sud de la France ne tardent pas à partir.

Pour nous départ à 10h30 direction le Mont St-Michel où nous mangeons. Ensuite c’est le grand départ à partir de l'abbaye. Il a de la gueule ce départ car le lieu est beau et historique, la superbe vue domine les herbus que je vais bientôt longer, par contre la descente est moins belle car les commerces vomissent toujours leurs étalages horribles sur cette si belle rue qu’il est préférable de visiter en plein hiver lorsque toutes ces horreurs sont rentrées et les touristes bien moins nombreux. On retrouve Katia, Antony et leurs 2 enfants venus assister à mon départ sur le barrage.

Je pars léger sans sac car Véro va me retrouver dans quelques heures. Le sentier longe le dessus de la dernière digue des polders. Au delà ce sont les herbus appelés aussi les prés salés lorsque les moutons y paissent, après c’est une zone de sable plus ou moins mou avec par endroit de grandes étendues de vase, le tout sillonné de ruisseaux de différentes tailles, à voir aussi les gabions qui sont des abris submersibles de chasse et de fête avec chacun leur mare où flottent de faux canards, faut dire que la baie est le lieu de passage migratoire de très nombreux oiseaux, bernaches, vanneaux huppés, bécasseaux, sarcelles, tadornes de belon, et bien d’autres, sans oublier les phoques (veaux marins).Je croise très peu de personnes, il y a très peu de maisons en vue, le Mont St-Michel s’éloigne dans mon dos, Je ressens donc déjà une grosse sensation d’isolement en pleine nature qui me ravit. Arrivée à la chapelle St-Anne qui date du 17 ème siècle avec au large une curiosité, un banc d’Hermelles, récifs construits par des vers marins, joli, étonnant et bizarrement peu prisé des touristes (facilement visible aussi à coté des falaises de Champeaux). J’ai marché 18 km, les prairies ou je voulais camper sont imbibées d'eau et le vent est très fort. Je continue jusqu'à Cherrueix ou Véro me rejoint ,je décide de continuer avec mon sac ce coup ci.Tout est calme il y a très peu de circulation heureusement car le sentier est proche de la route, la marée est basse ce n'est donc pas très joli sauf si on aime la vue sur les bouchots qui, aussi bien ordonnés, me font penser à un défilé de militaires nord coréen.Cherrueix est un joli village avec quelques toits de chaume et des moulins à vent souvent transformés en habitation que l'on observe jusqu'à Cancale, tout ce coin est à fond dans le commerce des huîtres et moules, je longe quelques claires et boutiques de ventes directes. ensuite je traverse le Vivier sur Mer, Hirel puis subit deux petites ondées qui me pousse à m'arrêter à St-Benoit des Ondes dans un camping fermé mais le gardien est sympa et me laisser planter ma tente gratuitement et profiter des sanitaires ,je mange a l'abris de ceux ci et premier dodo dans ma tente 

29 km en 6h15 de marche