ploumanac'h

belle ile

 

pointe de dinan

fort la latte

En cas de coup dur, de mauvaise météo ou de ras le bol, Rennes ne sera jamais très loin.

Aucun objectif de rendement, hormis pour prendre le train à Saint-Brieuc le 16 septembre pour un retour exceptionnel à Rennes afin d'assister au concert unique du légendaire groupe Marquis de Sade, ou si des amis habitant sur le parcours m’invitent et m’obligent donc à accélérer ou à ralentir, ou idem pour des soucis de ravitaillement.

Partant tardivement dans la saison juste après une semaine de randonnée ARNB entre Côtes d’Armor et Ille et Vilaine, il est fort probable que je ne fasse pas ce tour d’un seul coup, ce sera sans doute la météo qui en décidera.

Parait-il que l’on trouve facilement de l’eau sur le GR 34 mais que pour la nourriture c'est moins facile. Étant particulièrement nul en cuisine je pars inquiet sur ce sujet

Les habitués des randos en bivouac font tous, à juste titre, la course au sac le plus léger. Avec environ 12 kg  je ne suis pas un exemple en la matière. Grace à la générosité de mes amis d'ABM (Aventure du Bout du Monde), j'ai acheté un sac de 50 litres 1kg 400 et de nouvelles chaussures de randonnée.

J'avais déjà un matelas gonflable 580 g, un poncho 340 g, un petit siège 430 g.

J'ai dû aussi investir dans un duvet léger 640 g, un drap sac en soie 100 g, une tente 1kg 570, coupe vent 200 g, un chargeur de tel solaire 200 g.

Mon matériel de cuisine fait 1kg 350, téléphone, appareil photo, chargeur, lampe frontale et podomètre font 500 g, affaires de toilette 860 g, vêtements 1kg 400, eau 1,5 l 1kg 520, nourriture 500 g, papiers divers 200 g.

J'ai testé mon sac en rando, bon sang que ça tire sur les épaules, testé aussi mes mini gamelles genre dinette ça va pas être triste, ne reste plus qu'à espérer que le climat soit avec moi

J’essayerai d’alimenter ce blog le plus souvent possible mais ça ne sera sans doute pas facile.

Bonnes vacances et à bientôt pour le récit de mes aventures bretonnes.